Tenir la main pour apaiser la douleur

main tendueQue faites vous quand un de vos proches souffre ?

Vous lui prenez la main. C’est un geste simple et pourtant si important…

Son contact physique, par de nombreux chemins psychologiques et physiologiques, accentue votre sécrétion d’ocytocine (et hop, c’est bon pour l’attachement !), et votre sécrétion d’endorphine (et hop, c’es bon pour la douleur !).

Dans le dernier Edito d’Alternative Santé,  il est cité une récente étude qui a démontré que  « tenir la main d’un être aimé a pour effet de synchroniser vos respirations et vos rythmes cardiaques, mais aussi vos ondes cérébrales. Et plus vos ondes se synchronisent, plus sa douleur diminue… « 

N’est ce pas juste merveilleux ?

Cette connexion, l’avez vous connue en salle d’accouchement ?

Je le souhaite mais il est aujourd’hui rare qu’une sage femme en structure hospitalière ou en clinique puisse prendre la main d’une femme en train d’accoucher et se connecter réellement à elle… Parce que la sage femme doit aller aussi assister l’autre jeune femme dans la salle d’à côté qui a aussi besoin d’elle, qu’elle doit penser aux documents administratifs qu’elle doit remplir, au planning qu’elle a à tenir… bref à des tas de choses qui font qu’il lui est difficile, même si elle le veut, d’être pleinement avec la future mère.

Peut être votre conjoint a-t-il joué ce rôle là ? Encore faut il qu’il ne soit pas submergé par vos émotions, par les siennes, par son sentiment d’impuissance qu’il peut ressentir face à cette situation si extraordinaire mais si déstabilisante. Personne ne lui avait dit que cela se passerait comme ça (il était censé le savoir !?), et personne ne lui avait dit qu’il fallait qu’il prenne pleinement sa place aux côtés de sa femme.

Pourtant, cette main qui sert la vôtre dans une de ces contractions qui n’en finit pas, vous en rêviez… Cette main qui sert la vôtre pendant le calme pour vous ressourcer vous l’attendiez. Juste une main, un regard, une présence… une synchronisation des âmes pour vous accompagner dans cet autre monde, pour garder le cap. Etre sûre qu’un phare vous montrerait le chemin du retour.

Le chemin, vous l’avez fait quand même, mais il aurait été tellement mieux vécu avec cette main.

Cette main, elle peut se préparer. par une transmission de connaissances sur la physiologie, sur le rôle des hormones, sur les fondamentaux pour ne pas perturber un accouchement.

Cette main, elle se prépare par des prises de conscience sur votre puissance de femme et sa puissance d’homme.

Cette main, elle peut se préparer avec une doula. Elle peut aussi être Doula 😉

N’hésitez plus et trouver autour de vous qui pourra vous donner la main !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s