Allaitement, où en est-on ?

Du 15 au 22 octobre, c’est la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel (SMAM).

Avant d’entrer dans le thème de cette année « Ensemble protégeons l’allaitement, loin des conflits d’intérêts », il me semblait important de donner quelques chiffres pour savoir quelle place à l’allaitement aujourd’hui en France.

Tout d’abord, le taux d’allaitement en France à la sortie des maternités est parmi les plus faibles d’Europe : 70.5%. Cela vous semble beaucoup ? Peut être… mais pour comparaison, dans les pays scandinaves, ce taux est plus proche des 90%…

Mais c’est surtout ensuite que cela se détériore : en France, ce taux baisse très rapidement : 35% de bébés allaités à un mois, 10% à 3 mois et 1.5% à 6 mois alors même que l’OMS appelle à avoir un taux d’au moins 50% de bébés de 6 mois allaités (et ce partout dans le monde). 

Comment expliquer ces taux ?

L’allaitement, bien que naturel, n’est pas culturel chez nous. Depuis les années 70, tout a été fait pour que les femmes pensent :

  • qu’un biberon de lait industriel est plus sûr et meilleur que le lait maternel,

Les marques de lait industriels représentent des revenus substantiels à des événements médicaux et des formations de professionnels. Il faut être bien naïf pour croire que la contre partie, non explicite bien sûr, ne nuise pas à la promotion de l’allaitement maternel…

  • qu’elles ne sont pas capables de nourrir leurs enfants 

Vous avez déjà entendu ça ? :  » je n’ai pas assez de lait », « mon lait n’est pas bon »… Ce sont souvent des propos répétés par les mamans après une consultation. mais sachez qu’il est extrêmement rare qu’une femme ne puisse pas allaiter. En revanche, il est très fréquent que les conditions pour la mise en oeuvre de l’allaitement ne soient pas au rendez vous, en raison principalement du manque de formation des professionnels de santé. En particulier, les pédiatres et généralistes sont souvent peu formés sur ce sujet et il est rare de revoir une sage femme sur ce thème là dans les mois qui suivent une naissance…

  • et que l’allaitement est un asservissement de la femme.

Dans les pays scandinaves, plutôt en tête de listes des pays œuvrant pour la parité, cette question ne semble pas du tout évoquée en ces termes. L’allaitement peut aussi être vu comme une autre forme de liberté, dégagée de l’acte consumériste et sans contrainte logistique (vous n’avez pas à penser à prendre le biberon, le lait industriel, à savoir comme vous aller le faire chauffer, le laver…).

Cette semaine de l’allaitement maternel doit donc servir  à informer et changer les idées reçues sur l’allaitement. En ayant des informations fiables et objectives, nous pourrons peut être changer notre manière de voir les choses et pourront prendre nos décisions en conscience.

Bonne semaine SMAM !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s