Quand les protocoles se suivent mais ne se ressemblent pas…

anniversaire_085Aujourd’hui, Fille Ainée a 12 ans. Et comme à chaque anniversaire de mes enfants, j’ai des images de ce grand jour de leur naissance qui me reviennent en tête… de quoi écrire un petit article sur les habitudes qui changent et la volatilité des protocoles médicaux !!!

Allez, repartons 12 ans en arrière…

 

 

Je relis une n-ième fois la feuille A4 que m’a remise la clinique pour le Jour J

  • valise de bébé : OK. A noter qu’il n’est pas demandé de couches, qui sont généreusement fournies par le leader mondial du marché souhaitant capter sa clientèle à sa source… ; idem pour les produits de toilettes dont bébé croulera sous les échantillons dès sa 1ère journée de vie…
  • valise maman : OK
  • A faire avant de partir : 1) Réalisez un lavement rectal. Super agréable quand le travail a commencé… A l’époque, je pensais encore que ce qu’on me disait était justifié médicalement (c’étaient eux les professionnels !)… depuis, j’ai appris que les quelques jours avant l’accouchement, la femme commence à secréter de la prostaglandine, qui a pour effet de stimuler les fibres musculaires lisses (utérus) et d’assurer la mobilité de l’intestin. Autrement dit, la femme va plus souvent aux  toilettes et vide en partie son intestin. J’ai appris aussi que la position couchée sur le dos/pieds dans les étriers est une position qui soumet le rectum à une pression très importante au passage du bébé… Ceci expliquant cela. Et enfin, j’ai aussi appris que, oui, cela arrive parfois que la femme fasse caca pendant l’expulsion, et c’est normal. Un professionnel digne de ce nom ne devrait même pas le faire remarquer…  2) Rasez vous. Quoi ? c’est une blague ? Voilà des millénaires que les bébé naissent par voie vaginal et là, en 2005, pour des raisons d’hygiène, il faut se raser  Mais comment l’humanité a t elle survécu jusque là ? Là, mon côté rebelle se réveille (un peu…). Ca, non. Dès mon arrivée à la maternité, horrifiée par la nature, la sage femme s’empressera de prendre un rasoir (stérile j’espère !!).

Bref, check list vérifiée et après une longue douche à la maison, départ pour la maternité. Verdict du 1er examen : 3 cm.

  • La Sage Femme : Bon, ben j’appelle l’anesthésie pour la péri.
  • Moi : Ah bon ? maintenant ?
  • La SF : Ah ben oui ma petite dame. 1er bébé ; dilatation de 1 cm par heure : il vous reste encore au moins 7 heures comme ça et comme vous avez l’air d’avoir très mal et que cela va forcement empirer, vous ne tiendrez jamais
  • La petite dame (face souriante) : Ah bon ? au moins 7 heures? et ça va empirer ? ah ben oui alors ! appelez-le ! merci !
  • La petite dame (dans sa petite tête) : quoi ? la douleur va empirer ? mais je ne tiendrai jamais, elle a raison. C’est sûre, je suis trop nulle pour y arriver toute seule. Bébé même pas sorti et je suis déjà une mauvaise mère… Heureusement qu’ils sont là…

2 heures après

  • Moi à l’Homme : ça pousse ! Va les chercher !!
  • La SF (qui arrive tranquillement) : comment ça « ça pousse »?. C’est pas possible, vous n’êtes là que depuis 2 heures. C’est rien. Vous n’avez pas fait votre lavement ?
  • Moi : je vous dit que ça pousse. Elle arrive !
  • La SF (daignant jeter un coup d’œil) : Ah oui ! elle est là !!! On y va ! Suivez ce que je vous dit : inspirez, bloquez, expirez, bloquez.

Et là, mon petit côté rebelle revient. Ma super prof de yoga ne m’a pas du tout enseigné cela et j’ai beaucoup plus confiance en elle qu’en cette SF que je n’ai jamais vue. Alors, je ne bloque pas, ni à l’inspire , ni à l’expire et respiration abdominale à fond.

  • La SF s’énerve, m’engueule : mais non, ce n’est pas comme ça ! Ecoutez moi !
  • Moi (dans ma tête) : tu peux toujours crier, je fais comme je veux… ou plutôt comme je peux !!
  • La SF (à la 2ème poussée) : Oh ! il passera pas ce bébé, on va l’aider…

Juste le temps de voir passer ce qui ressemble à une lame et hop !! Après renseignement, dans cette clinique, l’épisio, c’était pour 100% des primipares !!!

Je vous épargne les quelques jours à la mater et retour à la maison avec une liste d’injonctions pour l’allaitement :

  • allaiter toutes les 4 heures. Pas moins car le lait ne sera pas digéré (!!!).
  • peser bébé avant et après chaque tétée pour évaluer la quantité prise (??)
  • noter sur un carnet les heures de tétées, les quantités bues et quel sein (ou dans quel ordre bébé a pris).

Autant vous dire que l’allaitement a été un calvaire et que, ayant quand même tenu 3 mois comme ça, je trouve que j’ai été une warrior :))

12 ans… ce n’était pas la préhistoire et pourtant, énormément de choses ont changé et changent encore. Beaucoup de nouvelles études en neuro sciences, endocrinologie, allaitement, sur la théorie de l’attachement… bousculent les habitudes et accompagnent vers une naissance plus respectueuse du bébé et de la maman.

Alors tout ça pour vous dire qu’il faut relativiser tous les protocoles/conseils soit disant immuables qu’on vous impose. Renseignez vous sur les pratiques d’autres établissements, sur les raisons des protocoles, trouvez d’autres sources d’informations, chercher d’autres pratiques possibles, faites vous votre propre opinion et surtout, discutez en avec l’équipe médicale (avant le jour J!!!).

Soyez actrice de votre accouchement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s